DRAGUIGNAN VAR HANDBALL : site officiel du club de handball de DRAGUIGNAN - clubeo

Un weekend (presque) parfait

18 octobre 2016 - 13:05

C'était un weekend chargé pour la plupart des licenciés du DVHB. Presque toutes les catégories étaient concernées, certaines équipes devaient se faire pardonner, d'autres confirmer...

Du côté des jeunes, presque un sans faute : 

Les -12, qui jouaient leur premier plateau dans leur salle, n'ont pas fait de détail contre Cuers. 

Les -14 masc. en qualif région ont confirmé leur bonnes dispositions. Après un 1er tour passé brillamment, les minots se déplaçaient à Nice. Deux matches : le premier gagné de 3 buts contre l'ASBTP Nice (9-6), ça commençait à sentir bon ! Un deuxième contre le Pays de Grasse et une victoire sans trop de difficulté (22-10) et les voilà en championnat régional ! Ces petits, c'est le tur-fu  !

Les -14 filles elles, se déplaçaient à La Farlède. 22-2, score sans appel... RAS

Les -16 II masc. recevaient Bormes-Le Lavandou. Une fin de match serrée, une victoire d'un but (18-17), mais comme on dit dans le jargon : "l'important c'est de prendre les points"

Au tour des -16 filles. En fait non, match contre Cuers reporté...

Dernier match chez les jeunes : les -18 filles qui recevaient à domicile (à Puget) l'ogre Nimois. Et comme tout ogre qui se respecte elles n'ont fait qu'une bouchée des joueuses de l'entente DVHB-HBVA (18-39). L'apprentissage du haut niveau passe aussi par se frotter à bien plus costaud que soit.

Chez les vieux : 

La réserve accueillait au Gymnase Rostand l'entente AS Cannes-Mandelieu. Après être resté au vestiaire en 2ème mi-temps la semaine dernière à Vence (on a toujours pas trouvé pire dans les archives de l'ASD Handball / DVHB), les joueurs de Renaud DUGALIC se devaient de réagir devant leur public.

Les deux équipes se rendaient coups pour coups et le score ne basculait pour aucune des deux, en témoigne le score à la mi-temps : 11-11

La deuxième mi-temps, ou encore le "DIMMERS SHOW", repartait sur le même faux rythme devant un public aussi bruyant que des patients en salle d'attente.

Les deux équipes étaient toujours au coude à coude, les Maralpins bénéficiaient des largesses de la défense Varoise pour rester au contact malgré les efforts de Greg DIMMERS et ses 8 buts dans le second acte (12 au total)

Greg c'est un peu ce pote qu'on a tous eu quand on était gamin, celui qui dribblait tout le monde dans la cour de récré, celui à qui ont filait le ballon pour être sur de gagner le match, le "clutch player".

C'est dans le money time (pour la définition, c'est par là : https://fr.wikipedia.org/wiki/Money_time) que tout s'est décidé. Deux buts de "vous savez qui", et les dracénois accusait un retard d'une unité. Arrêt du gardien dracénois, temps mort locaux, combinaison avortée, temps mort visiteurs, combinaison avortée...Dernier ballon pour les dracénois et 5 secondes à jouer, la salle retient son souffle, Kevin XAVIER, son mètre quatre vingt dix et son bras gauche de mammouth s'élancent, et.....................GOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAALLLLLLLLLLLLLLAAAAAAZZZZZZOOOOOOOOOOOOO !!!

Bon c'est un match nul ça n'efface pas la défaite du weekend dernier (merci au DUC BASKET de nous avoir vengé dimanche) mais ça fait du bien au moral.

La Nationale 3 elle, recevait une équipe de Villeneuve-Loubet, toujours difficile à manœuvrer (cf résultats de l'année passée).

Après un match nul, les protégés de Sébastien MERCERE devait eux aussi réagir devant un public tout acquis à la cause dracénoise pour ramener une première victoire cette saison (non , les matches amicaux ça ne compte pas).

La rencontre mettait un peu de temps à se lancer, et le compteur dracénois ne s'ouvrait qu'à la 5ème minutes sur un but de Jonathan CHIRON.

Franck DUCLOS faisait le boulot dans ses cages pour permettre à ses coéquipiers d'accentuer leur avantage.

A la mi-temps, le DVHB menait +4 (14-10).

Il s'agissait donc de garder cet avance, contrairement à ce qui avait été vu à Gap. (+7 - match nul)

Les gardiens locaux se partageait la partie, mais également le gâteau question arrêts, et c'est Luc MATTEUCCI aka "Lucho" qui brillait dans cette seconde période. La réaction demandée dans la presse locale se dessinait, l'écart s'accentuait en faveur des joueurs dracénois, notamment grâce à Antoine JEAN-BAPTISTE, Jimmy BIZIERE et Yann VOJETTA, qui ne voulait pas laisser filer l'occasion de ramener cette victoire. Score final 30-22, les joueurs étaient au rendez-vous, l'entraîneur est rassuré, les présidents satisfaits. Il s'agira de confirmer les bonnes dispositions vues à Rostand, mais à l'extérieur cette fois, à Prades le Lez pour faire une bise à Théo MILLET qui évolue désormais dans le club Héraultais.

Commentaires

nov.
nov.
Ol. Antibes Juan Les Pins
nov.
oct.
nov.
oct.
Entente Cuers/pierrefeu Hb
nov.
nov.
oct.
nov.
oct.
nov.
oct.
nov.
oct.